UN SIMULATEUR DE BEECHCRAFT B200

UN SIMULATEUR DE BEECHCRAFT B200

Afficher une constellation dans P3DV4 ou Fsx

Savez vous que le ciel nocturne est très bien représenté sous P3D ou Fsx.

Les étoiles sont fidèlement reproduites ainsi que leurs positions

Dans cet article je vais vous expliquer comment cela fonctionne et nous mettrons en application en affichant le dessin de la grande ourse dans le ciel de notre simulateur.

J'en profiterai pour vous apporter quelques éléments sur l'astronomie.

 

Tout ce travail est inspiré par Jean Marc Thiébaut alias JiHemTee qui avait initié le sujet dans les années 2011 sur France Aviation Virtuelle, merci à lui.

 

Etape 1  Le fichier stars.dat

 

C'est dans ce fichier que l'on va intervenir, il est dans le répertoire C:\programData\Lockeed Martin\Prepar3DV4

Faites en tout de suite une copie pour être tranquille

Ce fichier peut s'ouvrir avec le bloc notes sans aucun problème.

 

Par défaut ce fichier contient 2 constellations que l'on peut afficher : Big dipper (grande ourse) et Orion mais leur affichage est incomplet, Orion par exemple n'est représenté que par les 3 étoiles de la ceinture et la grande ourse se limite à la casserole.

 

[Constellations]

;Big dipper
Constellation.0 = 5191,5054,4905,4660,4554,4295,4301,4660

; Orion's Belt
Constellation.1 = 1852,1903,1948

 

Néanmoins dans un premier temps nous allons nous en contenter et permettre l'affichage en passant le paramètre Constellations à 1

 


; display constellations: 0=no; 1=yes
Constellations=1

 

Une fois ces premiers changements opérés, on lance le simulateur et on se place orienté au Nord à la date du 22 Novembre à 21 heures par exemple et par temps clair et on doit avoir devant soi le dessin en vert de la grande ourse.

On pourrait très bien se contenter de çà mais je vais vous expliquer dans le détail comment cela fonctionne pour vous permettre d'afficher n'importe quelle constellation car ce n'est pas simple.

Notre exercice va consister à représenter la grande ourse de façon fidèle et non pas la limiter à la représentation du style grande casserole.

On ajoutera ainsi quelques notions d'astronomie.

 

Etape 2 le catalogage des étoiles dans stars.dat

 

Le fichier stars.dat contient le catalogue des 9096 étoiles de notre galaxie, ce catalogue est tiré du catalogue HR ( Harward Observatory, revised photométrie ) écrit par Edward Charles Pickering en 1908.

Les étoiles sont classées selon leur ascension droite donc de 0 à 23h59

En voilà le début :

 

[Star Locations]
;Star.1234 =     HR,raH,raM,  raS, decD,deM,deS,   mag,             specType,      color,       name
Star.0     =      1, 00, 05, 09.9,  +45, 13, 45,  6.70,                 A1Vn, 0x00E8F8E8,           
Star.1     =      2, 00, 05, 03.8,  -00, 30, 11,  6.29,                  gG9, 0x15E6E6E6,           
Star.2     =      3, 00, 05, 20.1,  -05, 42, 27,  4.61,         K0IIIbCN-0.5, 0x8EFBF5CF,  33    Psc
Star.3     =      4, 00, 05, 42.0,  +13, 23, 46,  5.51,                G5III, 0x57F9F9D3,  86    Peg
Star.4     =      5, 00, 06, 16.0,  +58, 26, 12,  5.96,                  G5V, 0x34F9F9D3,           
Star.5     =      6, 00, 06, 19.0,  -49, 04, 30,  5.70,                 G1IV, 0x49F9F9D3,           
Star.6     =      7, 00, 06, 26.5,  +64, 11, 46,  5.59,                B9III, 0x51E8EAF8,  10    Cas
Star.7     =      8, 00, 06, 36.8,  +29, 01, 17,  6.13,                  K0V, 0x24FBF5CF,           
Star.8     =      9, 00, 06, 50.1,  -23, 06, 27,  6.18,                  A7V, 0x20E8F8E8,           
Star.9     =     10, 00, 07, 18.2,  -17, 23, 11,  6.19,                 A6Vn, 0x1FE8F8E8,   

 

C'est bien beau mais comment cela fonctionne ?

Décodons une ligne.

 

Star.3     =      4, 00, 05, 42.0,  +13, 23, 46,  5.51,                G5III, 0x57F9F9D3,  86    Peg

 

Star.3  c'est la référence interne de l'étoile dans P3D, c'est pas intéressant ni utile

4 le deuxième paramètre c'est le numéro de l'étoile dans le catalogue HR, c'est ce numéro qu'il va falloir trouver pour pouvoir lier une étoile à une autre pour l'affichage d'un trait vert.

00, 05,42.0 c'est ce qu'on appelle RaH, RaM et RaS , en clair Right Ascension ( ascension droite ) en heures minutes et secondes, c'est la longitude de l'étoile référencée à partir du point vernal (l'équivalent du méridien de Greenwitch pour la terre)

 

Point vernal :  pour avoir une référence pour les longitudes d'étoiles on utilise le point vernal qui est le point d'intersection entre  l'écliptique (  le plan de l'équateur solaire )  et le plan de l'équateur céleste au moment où le soleil se lève lors de l'équinoxe de printemps.

Ce plan de l'équateur céleste est une projection de l'équateur terrestre et il est incliné d'environ 23°26' par rapport au plan de l'écliptique

 

+13, 23, 46 c'est la déclinaison en degrés, minutes, secondes ( la hauteur ) de l'étoile calculée à partir de l'équateur céleste

 

5.51 c'est la magnitude de l'étoile pour simplifier, sa luminosité. Plus ce nombre est faible plus l'étoile est lumineuse. En gros une étoile est visible jusqu' à magnitude 10 . Ce catalogue n'inclue que les étoiles de magnitude inférieure à 8

G5III  C'est le spectre lumineux de l'étoile , pas d'intérêt pour nous dans ce cadre 

0x57F9F9D3  La couleur et la luminosité de l'étoile codée en hexadécimal

Dans cet exemple D3 représente le rouge, F9 le vert et le F9 plus à gauche le bleu, 57 c'est la luminosité

 

J'ai fais un essai pour modifier la couleur d'une étoile en orange pour ce faire j'ai codé en 0xFF0180FF

 

86    Peg  le num de l'étoile et son appartenance dans la constellation ici : 86 dans Pégase, 86-Peg

 

Etape 3  trouver le numéro de catalogue HR d'une étoile

 

Tout cela est bien mais dans la pratique comment trouver le numéro d'une étoile dans le catalogue pour pouvoir la lier à une autre?

Le plus simple est d'aller sur ce site : https://in-the-sky.org//staratlas.php?ra=9.84965740031866&dec=59.0380805429106&limitmag=2

 

En promenant le pointeur de la souris sur une étoile vous aurez son nom, il suffit de faire un double clic sur l'étoile pour faire apparaître toutes ses caractéristiques et son numéro de catalogue HR dans la partie gauche de l'écran

 

Etape 4 noter les numéros de catalogue HR et dessiner les liaisons

 

A ce stade nous allons noter les numéros HR des étoiles de la grande ourse pour l'afficher de façon plus complète que la grande casserole

 

Voilà un début de référencement des étoiles de la grande ourse, je vous laisse le soin de trouver les autres selon ma méthode sachant que vous avez la carte de la constellation sur le site indiqué plus haut

 

numgrandeourse.jpg

 

Etape 5 Ecriture des liaisons dans le fichier stars.dat

 

 Maintenant que nous sommes en possession des numéros de catalogue HR de nos étoiles de la constellation de la grande ourse, il va falloir écrire les liaisons permettant l'affichage.

Un trait doit partir de 5191 ( Alkaid ) vers 5054 ( Mizar ) puis 4905 ( Alioth ) puis 4660 ( Megrez ) puis 4554 (Phecda ) puis 4295 ( Merak ) puis 4301 ( Dubhe ) et retour vers 4660 ( Megrez )

 

On écrit cela ainsi , si ce n'est déjà présent dans le fichier stars.dat


;Big dipper
Constellation.0 = 5191,5054,4905,4660,4554,4295,4301,4660

Cà c'est le dessin de base de la grande ourse mais nous voulons afficher le dessin non simplifié de la grande ourse, il va falloir rajouter la première jambe qui va de 4033 à 4554, vous suivez ?

J'en ai perdu combien ?

 

Constellation.1 = 4033,4069,4335,4518,4554

 

N'oubliez pas de vérifier que vous n'avez pas de doublons dans les numéros de Constellation, du style 2 fois Constellation.1

 

Sauvegardez votre stars.dat et relancez le simu vous devez voir apparaître la première jambe de l'ourse

 

Je vous laisse le soin de compléter le dessin de la constellation de la grande ourse en conformité avec le vrai et vous régaler en vol.

Maintenant que vous avez la méthode rien ne vous empêche de vous dessiner d'autres constellations, peut être que cela va réveiller en vous l'envie de regarder d'un autre oeil le ciel dehors cet hiver et mettre un nom sur certaines étoiles.

 

Anecdote

 

A ce propos, et je terminerai là dessus vous remarquerez qu'au dessus de Mizar il y a une petite étoile qui s'appelle Alcor, si vous la voyez à l'oeil nu ( détachée de Mizar ) vous avez une vision nocturne de 12 sur 10, bien sûr que ce test doit être fait dehors et non pas sur le simu  ...

Selon une vieille histoire, le test de vision d' Alcor faisait partie des tests que devaient passer les futurs archers de Charles-Quint

Mizar est aussi une étoile double, mais on ne peut distinguer son double à l'oeil nu il faut un spectromètre, donc le couple Mizar Alcor est en fait un triplet.

 

Bonne découverte du ciel sous P3D

 

 

Bonus pour les étudiants attentifs ...

 

 

Voici les lignes à rajouter pour avoir la constellation d'Orion complète au lieu de la petite ligne d'origine

 

;Orion
Constellation.5 = 2061,1879,1790,1852,1713,2004,1948,2061
Constellation.6 = 1948,1903,1852
Constellation.7 = 1790,1543,1544,1570
Constellation.8 = 1543,1552,1567,1601

Supprimez ces lignes

 

; Orion's Belt
Constellation.1 = 1852,1903,1948

 

 

Cette constellation est visible à l'Est le 30/11/2018 à 22 heures, réglez le simulateur à cette date pour la voir face à vous au cap 90, vous aurez aussi Sirius à gauche  et en bas d'Orion , c'est l'étoile la plus brillante de la galaxie

 

L'image d'Orion sous P3DV4 , cliquez pour l'agrandir

 

2018-10-30_16-48-5-13.jpg



30/10/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres