UN SIMULATEUR DE B200

UN SIMULATEUR DE B200

Les finitions du tableau de bord

                                           Article en cours de rédaction

 

 

Je vous livre ici tous les détails de finition du tableau de bord, je pense que certaines petites choses peuvent vous aider.

Avec quelques années de recul maintenant sur la construction de mon simulateur, j'ai compris que  les finitions du tableau sont très importantes pour l'immersion

J'ai donc démonté tout mon tableau pour reprendre un certain nombre de choses qui n'étaient pas assez finalisées à mon goût et qui manquaient de détails ou d'ergonomie.

 

 

 

L'identification (radio call) de l'avion

 

La première chose que j'ai rajouté c'est l'identification de mon appareil, cela parait anodin mais ce détail rend mon avion unique.

J'ai imprimé l'identification sur un transparent pour imprimante jet d'encre et je l'ai collé sur le tableau à la cyanolite, une plaque plexi, peinte en noir sur les bords et vissée sur les cotés termine ce détail.

Pour parfaire il faut modifier le fichier aircraft du B200, ainsi votre identification apparaitra et sera en phase avec l'étiquette radio call.

 

Une photo de ce détail

 

 

 

 

Le bezel de l'anémomètre

 

Voici une photo du bezel de l'anémomètre que j'ai refais conforme au réel. Le rond autour est fait à partir d'un tube de descente d'eau pluviale de diamètre extérieur de 80 mm, çà correspond quasiment au réel qui fait 79 mm.Ce rond est découpé approximativement à 4 mm de longueur pour former un anneau, il est ensuite collé sur le CP de 5 mm d'épaisseur et quand tout est sec, on le ponce finement à plat pour arriver à 3 mm.

Les trous de fixation sont de 4 mm de diamètre.

Le bezel fait 83 X 83 mm, la photo vous permet de reproduire les angles

 

Photo du bezel avec le vrai instrument à côté

 

 

 

 

La finition du RMI

 

Il manquait 2 interrupteurs sur le RMI pour le rendre conforme au réel.

J'ai utilisé pour cela des mini interrupteurs à glissière que j'ai encastré dans le contre plaqué de 10 mm du tableau de bord. Heureusement que j'avais choisi dès le départ cette option de prendre un CP de 10 mm car c'est la seule qui permet de rajouter encodeurs et interrupteurs sans toucher à l'écran.

C'est donc le cache de l'instrument en plexi qui va servir pour coller et donc supporter ces deux interrupteurs, des rainures faites à la Dremmel montée en défonceuse serviront à encastrer les fils sortant de ces interrupteurs. Pour me rapprocher de la réalité, les leviers de ces interrupteurs sont peints en blanc.

A ce propos je viens de trouver une peinture géniale à la fois très résistante et qui sèche très vite, c'est une peinture Julien qui sert à peindre les radiateurs.

 Une photo des détails du RMI

 

 

 

 

 

 

 

Le code SIOC complet de ce RMI est dans la rubrique code SIOC.

 

 

Le DME

 

La face avant du DME était prête depuis un certain temps mais j'attendais avant de l'intégrer.

Elle est réalisé en CP de 10 mm peinte en noir avec une vitre en plexi de 2 mm collée à l'arrière.

J'y ai intégré deux boutons poussoirs, un pour allumer le dme et l'autre pour la sélection, une diode rouge témoin de la mise en fonctionnement complète cet instrument.

Les poussoirs sont peints en blanc et recoivent une étiquette imprimée sur transparent.

Fabien Deheegher m'a créé une jauge personnalisée pour ce DME IND42C ce qui fait que les boutons sont maintenant opérationnels avec bascule N1 N2 et allumage par le bouton power et la led rouge témoin.

Ce DME ne fait donc plus illusion comme à une époque, il est complètement fonctionnel.

 

 

Une photo de la face du DME avec la jauge en fonctionnement

 

SDC10143.JPG

 

 

L'interrupteur Fast erect

 

Encore un détail qui ne sert qu'à la finition quoique ....plus maintenant

 

J'ai trouvé par hasard un bouton qui se rapproche du vrai. Ce bouton servait à commander une gâche électrique de porte.

Je l'ai démonté pour peindre le bouton en rouge, je n'ai pas pu graver (comme sur le vrai) le texte FAST ERECT sur le bord, je me suis contenté de coller 2 étiquettes transparentes sur le tableau de bord, le résultat est correct à mon sens.

Ce bouton d'après ce qu'un de mes lecteurs m'a écrit sert à bloquer la cage du gyroscope de l'horizon artificiel au démarrage et comme je ne sais pas faire, je l'ai programmé en SIOC pour qu'il initialise l'avion en cold and dark avec une routine, cela m'évite de triturer les cartes Opencockpit qui ne savent pas s'initialiser sans les modifier au niveau hard en coupant des pistes de CI et rajouter une résistance de tirage (méthode Pierre Roth ) .

 

 

 

Une photo du bouton en place

 

 

 

La platine Efis Aux power

 

Sa mise en place nécessite que je creuse le tableau de bord sur une profondeur de 3 mm pour qu'elle affleure presque, car c'est la seule platine du tableau qui reçoit un rétro éclairage, il faut donc que la plaque de plexi qui supporte les leds soit encastrée.

Ce défonçage est fait à la Dremmel.

 

Une photo du défonçage.

 

 

 

 

J'ai implémenté un bout de code sur le bouton rouge horn silence qui me permet de prendre des photos en vol, elle ne sert donc qu'à çà pour l'instant. A l'origine c'est l'alimentation auxiliaire de l'Efis mais elle n'est pas en fonction dans le modèle d'avion que j'ai.

 

 

L'indicateur OMI et DH

 

J'ai pu récupérer un vrai indicateur OMI d'un tableau de bord de Beechcraft.

Je suis donc en train de l'implanter sur mon simulateur à la place de cet ancien voyant qui n'était pas conforme.

Pour information,  il n'y a pas d'aéroport Français équipé de balise Inner marker mais j'ai tout de même câblé cet indicateur si je veux voler à d'autres endroits.

J'ai modifié mon code Sioc pour que ces indicateurs clignotent comme les vrais à des fréquences différentes et avec les bons sons d'alerte associés.

L'indicateur DH ne fait plus partie de l'OMI, il est repris à part sur un autre indicateur orange.

Je vais remplacer l'ancien bloc OMI par des korrys que j'ai récupéré sur un tableau réel et qui reportent des alertes et des états du PA

 

 

 

 

 

Ma méthode précédante

 

Comme vous le voyez sur la photo jointe, j'ai positionné l'indicateur en haut du tableau comme sur certain B200.

Il est confectionné avec des boutons poussoirs de couleur avec des étiquettes imprimées sur transparents et collées à la cyanolite, ces boutons ont été recoupés à l'arrière pour affleurer le tableau, les leds sont noyées dans de la résine.

Cet indicateur OMI est opérationnel.

 

 

 

 

Réglage de la pinule de VS

 

Fabien, encore lui m'a créé la jauge de Vs et elle inclue la pinule orange d'indication par le PA de la Vs programmée.

 

J'ai donc rajouté sur le cadran de l'indicateur Vs un encodeur CTS 288 qui me permet de régler le taux de montée ou de descente quand l'avion est sous PA en mode Alt sel, cet encodeur a été débarrassé de son poussoir arrière pour pouvoir l'intégrer dans l'épaisseur du tableau de bord

 

 

Photo de la jauge ( la pinule est réglée sur 500 ppm )

 

 SDC10137.JPG



05/12/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres