UN SIMULATEUR DE BEECHCRAFT B200

UN SIMULATEUR DE BEECHCRAFT B200

Comment cloner sa machine

 

En règle générale, nos simulateurs sont de véritables usines à gaz et une réinstallation suite à un crash disque peut rapidement tourner au cauchemar, y compris dans la procédure de récupération des différents ID de licences chez les nombreux éditeurs de logiciels.

La seule opération qui permette d'être vraiment à l'abri c'est le clonage physique des disques, pourquoi ?

Parce que c'est la seule qui permet de savoir si après l'opération, la sauvegarde est valable en remplaçant les disques originaux par les disques clonés.

 

N'oubliez pas cette opération qui peut vous éviter un nombre incalculable d'heures de travail et quelques nuits blanches.

Pour ma part je clone maintenant avec un boitier LDLC Dual Dock QS, hyper facile même s'il faut compter 20 minutes pour 250 Go sur DD classique ( 1 bonne heure pour mon disque de 1To ) et 20 minutes pour 120  Go de SSD.

 

Ce boitier est génial et permet de s'affranchir de logiciel de clônage parfois douteux, certes il coûte une quarantaine d'euros mais il autorise la copie physique de tous les disques 2,5 " ou 3,5 " ou même un mix des deux, en clair on peut migrer un DD sur un SSD ou passer un DD 3,5 en 2,5 " et cela peut faire aussi banc additionnel de disque car le boitier est équipé d'un port USB 3.00.

Le petit inconvénient pour le clônage c'est qu'il faut démonter les disques, hors de question de le faire par le port USB mais d'un autre côté çà permet de dépoussiérer la machine durant le temps du clônage.

Je le recommande vivement.

L'idéal c'est d'avoir des disques de mêmes capacités, bien qu'on puisse clôner sur un disque cible plus gros, je ne vois pas l'intérêt dans le cadre d'une sauvegarde d'autant plus qu'il faudra intervenir sur le disque à postériori car il y aura une partie non utilisable qu'il faudra partitionner à la main au final, mais bien sûr c'est faisable pour augmenter la taille d'un disque devenue trop juste.

L'inverse, c'est à dire clôner sur un disque plus petit est possible aussi par logiciel, en occultant certains fichiers mais bien évidemment on l'oublie ici car cela n'est plus du tout dans le cadre d'une sauvegarde totale.

 

 

SDC13155.JPG

 

 

Autre conseil :  quand votre clonage est terminé, ne remettez pas vos disques originaux en place, cela ne sert à rien, placez ceux ci en lieu sûr et remplacez les par les disques clônés, vous serez sûr que les nouveaux disques clônés fonctionnent. On peut ainsi faire des roulements de sauvegardes.

 

Mais ATTENTION , une autre information importante.

 

 Un disque SSD stocké hors tension est vulnérable. En effet sa capacité à conserver les données dépend de plusieurs facteurs dont le plus important est la température de stockage, à 40° C hors tension, le disque peut perdre l'essentiel de ces données en quelques semaines donc première précaution, le stocker dans un endroit frais. Mais il faut savoir aussi que plus le disque en fonctionnement aura été exposé à de fortes températures plus il gardera longtemps ses données lorsqu'il sera privé de courant, c'est paradoxal mais c'est ainsi.

L'idéal, en plus d'un stockage au frais pourrait être de cloner le SSD fraichement cloné sur un HD traditionnel, on aurait ainsi un temps de garde suffisamment long car les HD ne sont pas impactés par le phénomène de pertes de données hors tension, tout est affaire de paranoia à ce niveau mais c'est important de le  savoir.

 

 



26/03/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres