UN SIMULATEUR DE B200

UN SIMULATEUR DE B200

La platine autopilot control unit APP 65 A

 

 

Seconde version sur la base d'une vraie

 

 

 

Pour ceux qui voudraient la reproduire je vous fournis les dimensions

 

Largeur  : 145,6 mm

Hauteur : 47,2 mm

Epaisseur : 7,2 mm

Diamètre du bouton central : 31,4 mm

Hauteur de la couronne du bouton : 15,7 mm

Hauteur totale du bouton : 25 mm

 

Vous pouvez télécharger la face avant de cette platine au format Shaeffer   ici 

Elle est aux dimensions exactes de la vraie, il vous faudra simplement télécharger le logiciel Shaeffer pour pouvoir l'afficher et l'imprimer.

 

 

 

Démontage

 

 1er constat, la face avant n'est pas en plexi mais en espèce d'alu moulé, le rétro éclairage se fait par les boutons et par 2 petites fenêtres derrière les inscriptions left et right, c'est la première fois que je vois çà.

Second constat, il n'y a pas de composant actif sur la platine, seul un petit potentiomètre et 2 résistances servent apparemment à régler l'intensité lumineuse des voyants.

 

Contrairement à ce que je pensais, il n'y a pas d'indicateur de VS, je pense que la VS est reportée par pinule sur le tableau de bord ce qui m'arrange bien, elle sera donc pilotée par un encodeur sur le tableau de bord. Seules 2 leds jaune et rouge située complètement à droite, indiquent le trim en fonction (jaune) et sa défaillance (rouge).

A ce propos, j'ai appris que l'interrupteur à bascule Up / Dwn qui est sur la platine ne pilote pas le trim mais la gouverne de profondeur, il est donc à relier au Yoke tout comme le potentiomètre qui lui est relié aux ailerons.

 

Après le démontage et après essais je me rend compte que les lampes bulbes s'illuminent sous 28 volts donc je ne peux pas les interfacer, il faut les changer ainsi que les 6 lampes de rétro éclairage

 

SDC10090.JPG

 

 Après quelques moments de micro chirurgie et l'aide de cyanolite les lampes sont changées au profit de led de 3 mm, voici le résultat

SDC10092.JPG

 

Je vais maintenant procéder à la reprise de toutes ces leds sur la db37 en essayant de faire aussi propre que l'original et en incorporant les résistances d'adaptation directement dans la platine.

L'alimentation de ces leds se faisant directement sur les sorties de carte opencockpit en 5 volts j'ai placé des résistances de 220 ohms en série pour limiter le courant à moins de 10 Ma, l'éclairement est suffisant et çà protège mieux les sorties et les leds.

 

Photo du montage des leds finalisé

 

 SDC10093.JPG

 

Le potentiomètre visible sur les photos est un 5 Kilos Ohms bobiné, il faut donc le changer pour un 10 ko, c'est à priori le dernier composant à changer

 

Le nouveau câblage de cette platine est terminé, le voici en photo

 

SDC10094.JPG

 

 

 

La platine terminée vue de l'avant, avec les 2 premiers voyants branchés au 5 volts pour vous donner une idée .

 

SDC10096.JPG

 

 

La platine est terminée et elle est implémentée dans le pédestal, fixée par ses Dzus.

 

Voilà une photo de cette platine en position définitive avec ses principaux témoins allumés pour clore cet article

 

SDC10110.JPG

 

 

 

 

 

 

Première version

 

A l'époque j'ai fais avec ce que j'avais comme renseignements, je vous laisse quand même cette partie de l'article car il peut vous servir à démarrer.

 

Vous trouverez ici le descriptif de la construction de cette platine qui contrôle les modes de l'autopilot.

Ne vous y fiez pas, cette platine est la plus complexe à réaliser malgré son apparence car elle abrite le mécanisme de réglage de la VS et l'affichage se fait avec des afficheurs miniatures qui ne sont pas évident à mettre en oeuvre. j'ai trouvé ces afficheurs chez Farnell.

Ils portent la référence KCDC02-123, ce sont des afficheurs verts de 5,2 mm de haut à cathode commune en CMS

 

Encore une fois je vais vous faire toucher du doigt une partie maquettisme sur le simulateur.

 

La partie SIOC pour cette platine est intégrée dans le code dans les variables 40XX, vous la trouverez dans le téléchargement du code complet.

 

 

Première étape : la face avant

 

La première étape est la découpe des 2 parties qui compose la face avant, une en plexi transparent de 4 mm l'autre en plexi blanc de 2 mm.

Cette face avant mesure 145 X 60 mm.

 

La seconde étape c'est la conception de la face avant imprimable, si la mienne vous convient vous la trouverez ici en téléchargement au format fpd Shaeffer, il vous faudra simplement décompresser le fichier, j'ai rajouté dans ce zip le fichier des faces des boutons aux bonnes dimensions.

 

Le problème avec les fichiers Shaeffer c'est que le choix de la couleur est restreint, j'ai résolu le problème en imprimant cette face tout simplement en niveau de gris et non pas en couleur (paramètres de l'imprimante), ne vous étonnez donc pas en voyant cette face en brun à l'écran.

 

Je l'imprime en 2 exemplaires sur papier autocollant mat.

Un exemplaire sert à la découpe des emplacements de boutons et l'autre est la face définitive.

 

Je colle un exemplaire de cette face pour la découpe des emplacements, cela se fait à la scie de modélisme en lubrifiant le trait de découpe avec du produit vaisselle, c'est un moyen simple pour que le plexi ne chauffe pas.

 

Photo lors de la découpe.

 

 

 

Une fois les emplacements découpés, on passe à la finition manuelle de ces découpes à la lime, c'est assez fastidieux mais le résultat vaut le temps passé.Bien sûr pour cette finition à la lime on laisse le papier en place pour nous guider.

Une fois ces découpes parfaitement ajustée, on enlève le papier avec du white spirit et on dégraisse soigneusement la face au produit vaisselle car le white spirit laisse des traces un peu grasses sur le plexi. La face avant est prête.

 

Cette méthode ne vaudra jamais une découpe à la CNC mais avec du soin et de la patience on obtient un bon résultat.

 

Photo de la face avant au stade des découpes terminées

 

 

 

Ensuite il est temps de peindre les bords de la plaque avant d'apposer la face définitive.

 

On appose la face avant imprimée, on pratique les différentes découpes, cette partie est terminée, pour la petite histoire il m'a fallut 4 heures pour réaliser cette face.

 

ATTENTION

 

N'oubliez pas de pratiquer la découpe de la fenêtre AVANT de coller cette face, sinon vous serez bon pour tout recommencer, ne riez pas cela m'est arrivé.

 

 

 

Cette platine à ce stade manque de relief, il va donc nous falloir la faire ressembler un peu plus à l'originale.

Pour ce faire, on va découper dans du plexi blanc de 2 mm d'épaisseur un bande de 2 mm de large et une bande de 4 mm d'environ 10 cm de longueur.

Dans la bande de 2 mm on découpe 4 morceaux de 18 mm de long et dans celle de 4 mm, 2 morceaux de 28 mm.

On les ponce sur toutes les faces pour l'accroche de la peinture et on les arrondi aux bords extrèmes.

Ils sont ensuite collés en place selon la photo.

 

 

L'étape suivante consiste à les peindre en gris comme les bords  ( gris acier ) et après séchage on vernit la facade avant un vernis satiné.

La facade est terminée.

 

 

 

 

Deuxième étape : la fabrication des différents boutons

 

On utilise du plexi de 4 mm d'épaisseur pour la face apparente des boutons et du blanc de 2 mm pour la diffusion de la lumière, ces boutons seront en effet rétro éclairés.

 

On découpe 2 bandes de 11 mm de large et de 15 cm de long dans ces 2 matériaux, pour ce faire j'utilise toujours ma scie circulaire avec lame au carbure, attention aux doigts c'est pas large.

 

Ces 2 morceaux sont ensuite contrecollés après avoir été poncés au papier de carrossier pour faciliter l'accroche, on met sous presse.

 

On découpe ensuite une bande de plexi transparent de 4 mm d'épaisseur et de 13 mm de large, après avoir poncé une face on colle les boutons que l'on a fabriqués .

Après séchage on découpe cette bande en laissant un pourtour de 1 mm au moins qui servira de base d'appui.

 

Il reste ensuite à les peindre en blanc sur le pourtour et le dessus et en noir pour la partie basse, ils ne sont pas peints à l'arrière.

Le lettrage suit la fabrication traditionnelle que j'ai déjà adopté, à savoir impression sur transparent pour rétroprojecteur en transparent sur fond noir et après collage sur la partie du bouton qui est peinte en blanc le lettrage parait conforme à l'original.

Le fichier des boutons est intégré au zip du téléchargement du fichier de la face avant

Voici une photo de la face avant terminée avec ses boutons en cours de montage

 

 

Troisième étape : la face arrière

 

Cette face est en plexi blanc de 2 mm, elle doit comporter des évidemment pour les boutons et ses différents annonciateurs dont les displays de la VS.

Les évidemments sont plus larges que ceux de la face avant pour laisser passer la base des boutons.

Une photo vaut un long discours

 

 

Après cela il reste à vérifier que les boutons coulissent normalement dans leur logement.

 

Quatrième étape : la fabrication de l'interrupteur à bascule pour la VS

 

Rien ne vous empèche d'adopter une autre méthode pour la sélection de la VS, par exemple un encodeur, j'ai choisi l'interrupteur à bascule car c'est proche de l'original et puis c'est intéressant à construire.

Il me reste dans mes fonds de tiroirs une platine avec 2 poussoirs, elle servait d'interrupteur à bascule sur le Yoke CH Product.

 

C'est avec 2 poussoirs que je je vais baser ma construction.

En premier il faut fabriquer l'interrupteur ressemblant au vrai, cela se fait presque comme les autres poussoirs.

Une plaque de plexi de 4 mm en avant et 2 plaques de plexi blanc pour l'arrière, on colle ses 3 plaques ensemble ensuite on les forme pour arriver au résultat de la photo, remarquez la finition de la plaque arrière dont l'insert fait office de cale entre les 2 poussoirs et le débord fait office de bascule.

 

 

Ensuite on peint cet inter en noir avec les 2 extrémités en blanc pour accueillir les inscriptions rétroélairées.

Après séchage, on colle les inscriptions Up et Down et le tour est joué

 

Cinquième étape : la cage à lumière pour les indicateurs

 

Il faut maintenant fabriquer une espèce de cage à lumière qui va abriter les différents indicateurs des modes du PA.

J'ai basé la fabrication sur un U de plastique de 10 mm comme pour les annonciateurs, la particularité c'est qu'il y a des indicateurs de couleur verte et un indicateur orange qui affiche le mode disengage du PA, il n'y rien de difficle à faire à ce niveau, il faut du soin c'est tout.

Les displays miniatures qui donnent la VS seront logés à coté de cette cage.

 

La vraie difficulté sur cette partie c'est de souder les afficheurs miniatures car ce sont des composants CMS, on verra cela plus tard...

 

 

Sixième étape : la plaque de CI support des poussoirs

 

J'ai commandé des poussoirs miniatures pour cette platine, ils sont soudés directement sur une platine d'essai ce qui facilite grandement la réalisation.

La plaque qui supporte les poussoirs miniatures mesure 125 X 40 mm, c'est une platine à trous et non pas à bandes.

Après la découpe de cette plaque on soude les poussoirs et leurs fils associés ( 40 cms ) pour pouvoir les connecter sur la carte de répartition dans le pédestal.

Il y a donc sur cette carte 6 poussoirs et les leds de rétroéclairage, la photo parle d'elle même.

 

 

Ce circuit est vissé par entretoises sur la plaque de plexi blanc postérieure à la face avant, les entretoises maintiennent le bon écartement pour le débattement des poussoirs.

L'étape suivante c'est l'implémentation du potentiomètre central.

 

 

 

 

 



19/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres