UN SIMULATEUR DE BEECHCRAFT B200

UN SIMULATEUR DE BEECHCRAFT B200

Le mécanisme de la poignée de train

Le mécanisme de ma poignée de train était d'un réalisme douteux alors j'ai décidé de la refaire plus conforme à l'original.

En effet il lui manquait l'éclairage d'alarme rouge intégré dans la poignée translucide et le crochet qui verrouille la poignée quand l'avion est au sol.

De plus sur le panneau bas pilote il y a un breaker et un poussoir pour le test des leds que je veux implémenter.

Je vais profiter de cet article pour vous détailler le fonctionnement des alarmes y compris sonores ( Horn ) car elles sont plus complexes que décrites ordinairement et notamment l'alarme sonore ( gear horn silence) qui peut être coupée mais dans certains cas seulement.

 

Le fonctionnement de cette poignée.

 

La commande de train est électrique, c'est donc un interrupteur qui est employé pour déclencher la rentrée ou la sortie du train d'atterrissage.

Un breaker de 5A protège le circuit, je vais le mettre en série avec l'interrupteur ce qui n'autorisera le fonctionnement que s'il est enfoncé.

A noter que ce breaker ( dans la vraie vie ...) doit être tiré en cas de dysfonctionnement du train qui amène à le descendre manuellement par le levier située au sol à droite du siège pilote, cette sortie de train se fait alors hydrauliquement.

Je reproduirai peut être ce levier par la suite.

Quand l'avion est au sol, un interrupteur sur l'amortisseur de train en compression, verrouille la poignée par un crochet empêchant ainsi de relever la poignée par inadvertance et affaisser l'avion.

Ce crochet est déverrouillable par un petit loquet rouge situé en dessous et à gauche de la poignée en cas de maintenance de l'avion.

 

 La photo vient de Daniel ( P-apou) sur le forum Aircockpit

 

manett10.jpg

 

 

Et cette photo est celle du mécanisme sur un C90 c'est très approchant par rapport au King Air

 

 

IMG_5341.JPG

 

 

Voici maintenant une photo de mon mécanisme lors du prototypage.

 

SDC13659.JPG

 

Ce mécanisme nécessite 7 fils, 2 pour l'interrupteur, 3 pour le servo et 2 pour les leds , ces fils sont câblés sur une DB9 mâle sur le côté du module.

Il y a en plus 2 fils câblés sur un petit connecteur qui permettent la liaison vers le breaker situé sur le panel bas pilote droit, ces 2 fils mettent le switch du train en série et autorise donc l'action si le breaker est enfoncé.

 

L'axe de la poignée est une barre d'acier de 5 X 12 mm et vous pouvez remarquer sur la photo que les fils qui vont vers les 2 leds sont cachés par un U en plastique servant à relier des feuilles.

 

La poignée en vrai plexiglass en 3 épaisseurs de 8 mm a été tournée sur perceuse puis polie et les supports d'éclairage rouge proviennent de surplus en ma possession. Elle a un diamètre de 53 mm et une épaisseur de 24 mm.

 

Ci dessous, vous avez une photo de détail de la poignée en plexiglass qui m'a causé un peu de travail, on voit aussi le crochet de train et son servo moteur.

Cette poignée doit être dépolie sur le pourtour pour favoriser l'accroche de l'éclairage rouge.

Cet éclairage se fait par 2 leds miniatures warm white haute luminosité qui rentrent dans les canons rouge placés en haut et en bas de la poignée. Cette façon de faire permet la maintenance de l'éclairage alors qu'il est très difficile de le faire si on coule la poignée en résine.

 

Petite particularité :  le crochet n'est pas relié directement au servo moteur mais il est appuyé contre une roue excentrique qui est fixée sur ce servo en effet au démarrage du simu et donc de SIOC le servo fait un débattement complet de 180 ° pour s'initialiser et ce débattement ne peut être annulé même en réglant la course dans la variable du servo.

Hors pendant les essais j'avais relié ce crochet au servo par un crochet mais dans ce cas, à l'initialisation le crochet buttait contre les interrupteurs du panel et menaçait la vie du servo, j'ai donc du changer de mécanisme.

L'autre solution aurait été de reculer la poignée pour éloigner le mécanisme par rapport aux interrupteurs mais dans ce cas le crochet n'est plus visible à travers le panel et ce n'est plus réaliste

SDC13660.JPG

 

Il me reste à prendre les dimensions définitives de la longueur de la poignée en acier et à mettre en place.

 

Le synoptique de l'alarme du train visuelle et sonore

 

L'alarme rouge située dans la poignée s'allume dans plusieurs cas parfois avec l'alarme sonore

 

1-  lorsque le train est en transit, l'alarme rouge s'allume sans alarme sonore

 

2 - lorsque le train n'est pas sorti alors que les volets sont Up ou Approch ET que les manettes power sont en dessous de 79 à 81 % de N1 (il y a 2 switch prévus pour çà sur le trottle). Dans ce cas l'alarme sonore retentit mais peut être stoppée par un appui sur le bouton Horn silence, les voyants ne peuvent être éteints sauf à augmenter la puissance.

Le système se réarme si les manettes sont avancées.

 

3 - Lorsque les volets sont full down et que le train n'est pas sorti et peu importe la position des manettes power, les voyants s'allument et l'alarme sonore retentit mais dans ce cas elle ne peut pas être interrompue par Horn silence

 

 

 

Le code SIOC

 

Le code SIOC pour piloter cette manette et ses alarmes n'est pas si simple que ce que je pensais quand j'ai débuté et fait intervenir de nombreuses variables.

Il faut en effet gérer la sortie du train, allumer les 3 leds vertes en décalé pour faire plus vrai et si le train n'est pas sorti gérer l'alarme rouge visuelle et l'alarme sonore en liaison avec les flaps et les manettes power et cerise sur le gâteau vérifier aussi que l'éclairage Landing ou Taxi n'est pas enclenché lorsque le train est rentré sinon alarme verte sur le panneau au dessus du trottle.

J'ai créé un article sur le code dans la catégorie Le code SIOC, vous pouvez vous y référer il sera mis à jour au fur et à mesure des tests .

 



14/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres